LaTaupe1C’était doux ce soleil de février même s’il était un peu chaud par moment. Ben il est passé, nous revoici dans l’actualité de mars avec giboule giboutette et même un peu tempête, il fait sombre et voilà. On allume la bougie qui trône sur la table. Oui cette lumière palpitante toute simple si belle est là tranquille, vivante. Tiens v’là la grêle, manquait plus qu’elle. Pas envie de parler de la douleur du Monde, du massacre par ici de quelques arbres qu’on aimait visiter. On se demande vraiment comment c’est possible de continuer obstinément comme si de rien n’était alors que ça crie partout, déborde dans les oreilles, saute aux yeux, aux corps, aux narines qu’il faudrait tout arrêter, se retrousser les manches, s’asseoir, se retrouver, respirer et œuvrer pour sauver ce qui peut être sauvé. Vous dire qu’on agrandit le domaine du Chat Bleu, qu’il y a de la place pour planter des arbres, des graines, des idées juste là à côté, qu’on aimerait faire pousser un jardin avec vous, avec toi. Si tu veux apporter un arbrisseau, un pépin d’oiseau, une bouture, une brindille, une idée, des graines de patates douces, un coup de main, enfin quelque chose à semer, à planter, ben c’est bienvenu. Ouvrir une nouvelle histoire, un autre chapitre, là dans le champ voisin, c’est ça qu’on va faire.