LaTaupe1C’est pas comme si La Terre ne donnait pas de signes clairs, variés et divers, pas comme si le printemps déshydraté n’était qu’une blague, c’est pas comme si le ciel était juste le ciel, juste là pour recevoir les âmes, les êtres volants, le silence, le vide, les étoiles, l’air, le soleil et la lune, juste un infini fait pour rêver, et non pas un espace de plus à abimer, à conquérir, à envahir, c’est pas comme si ça pouvait continuer de fabriquer des choses laides inutiles à en crever, c’est pas comme si on ne savait pas quand même ! Ce n’est pas comme si ce n’était pas la dernière chance à saisir, l’ultime moment pour s’aimer, se serrer dans les bras, arrêter les guerres intestines, petites et grandes, idiotes, comme si c’était pas le moment de faire la paix, le moment de se taire et d’écouter, s’écouter, se soigner, se bercer, simplement, c’est pas comme si tout allait bien, ou de mieux en mieux sur la Terre. Fou-folle cette capacité à continuer de faire comme si de rien n’était, comme si les choses tournaient rond… Oh oh ! où es-tu ? tu n’entends pas ou quoi ? Tu n’entends pas ? Tu es devenu.e sourd.e ma parole ? Que dis-tu ? Tu dis : Je SAIS. Ah ben voilà, c’est pour ça, si tu sais alors, TU SAIS ! donc tu ne peux pas écouter, c’est pour ça. Rien à voir avec les oreilles bouchées, c’est dans la tête que c’est bourré à craquer et ça, ça rend sourd.e….