« Ça ne va pas ça ne va pas ça ne va pas », c’est tout ce qu’elle sait dire La Taupe, elle n’arrive même plus à parler des oiseaux, des fleurs et du vent, donc elle est virée, ça lui apprendra à ne pas savoir être positive alors que, même si tout ne va pas si bien, ce n’est pas à elle de le dire. Alors elle est virée c’est tout, sans préavis, sans indemnité, sans rien, ni parachute ni rien, même pas, non. Pis d’abord elle est trop vieille, place aux jeunes, qu’elle prenne sa retraite, non mais. Qu’elle aille voir un peu ailleurs, là où on n’a rien à manger, où les tombes bombent, où on torture les gens, où les étudiants n’arrivent pas à vivre que d’amour et d’eau fraîche, où les manifs sont interdites aux pauvres, où on rend les gens borgnes juste comme ça ou manchot pareil, où on traîne les femmes par les cheveux, où on punit les pauvres d’être pauvres, où où où ? tant pis pour elle. Alors on a passé une annonce et on a trouvé une étrangère égarée par là, la seule étrangère du coin (ici il y en n’a pas du tout, des étrangers, à part quelques Anglais en vacances), une étrangère jolie en plus, qui ne demande rien, alors ça tombe bien puisqu’on n’a rien à lui donner, ni pain, ni salaire, ni parachute, ni dorure, rien. Bon, d’accord elle ne parle ni n’écrit notre langue, notre belle langue, elle ne comprend pas non plus ce qu’on dit, mais, ça fera l’affaire, avec quelques smileys ça devrait marcher pour vous remonter le moral. Et puis les slogans, la politique ça suffit quoi !

Le comité de censure de la MCB