Et voilà août arrivé, presque terminé. Diviser c’est régner, tu te rappelles ? Pari du pouvoir réussi, bingo. La confusion règnent dans les têtes. Nous nous déchirons parce que nous avons peur. Ça sent pas très bon. Ici on pense que la liberté n’a pas de prix, chaque jour rognée, au nom de notre sécurité, la vieille rengaine. Ne nous trompons pas de débat. Unissons notre intelligence, notre créativité et retroussons nos manches.
Un grand Carnaval, une vraie Mascarade ce serait le moment de faire ça, comme ils font à Bâle, un vrai Carnaval, avec des vrais masques, tous et toutes masqué.e.s avec du sens, du bon sens, de l’humour et l’esprit ouvert. Une vraie fête populaire. Cessons d’insulter les moutons, soyons ensemble dans le présent.

Le Monde brûle. Respirons ! Et par pitié, balancez votre télé… merci !