« La nouvelle est arrivée à travers la tempête d’un nouvel effort demandé aux Français en vue d’une année difficile qui vient, de mauvais semestres, de jours maigres et tristes de chômage accru, on ne sait plus de quel effort il s’agit, de quelle année pourquoi tout à coup différente, on ne plus entendre ce monsieur qui parle pour annoncer qu’il y a du nouveau et qu’il est là avec nous face à l’adversité, on ne peut plus du tout le voir, ni l’entendre. Menteurs tous. »
Marguerite Duras, extrait de L’Été 80.

On a lu ça, là, le 31, et ça nous a fait penser à aujourd’hui, tellement oui ! Toutes ces années à entendre les mêmes blablas les mêmes mensonges, comme une boucle ininterrompue. À part couper ce fil que faire ? Comme c’est difficile de garder l’œil ouvert, l’oreille alerte et la parole légère, devant le cynisme d’un homme, premier ministre, qui ne voit pas où est le problème quand il dépense 350 000€ (et le chiffre est en deçà de la réalité) pour se déplacer et gagner deux heures de son précieux temps. Ce n’est pas de son porte-monnaie qu’il tire cette somme, non, ça le sien, il le fait fructifier pour en avoir encore plus. Ils sont malades de ça. Bêtise, voilà. Le cœur ne suit plus. On ne les écoute plus. Mais on les entend, on sait ce qui se prépare. À vous une belle année 2018 avec rime et raison… et à ceux qu’on ne nommera pas, tous les oligarques de La Terre :
Gardez votre fric et foutez nous la Paix !